Comment gérer ses émotions ?

Comment gérer ses émotions ? Voyons ensemble pourquoi et surtout comment gérer ses émotions quotidiennement ?

Comment gérer ses émotions ? Voyons ensemble pourquoi et surtout comment gérer ses émotions quotidiennement ?

Intro

Parfois, on est à bout et on explose…

Les émotions négatives entraînent leurs lots de réactions, de nervosité, de mal être ou encore d’agressivité.

En plus de nuire fortement à notre bonheur, cela peut avoir un effet dévastateur sur nos relations.

Dans cet article, j’ai décidé de parler avec vous des émotions, et notamment de comment gérer ses émotions.

D’ailleurs, je vais commencer par vous expliquer pourquoi gérer ses émotions.

Ensuite, je vais vous montrer comment gérer ses émotions.

Bonne lecture !

PS : J’attends votre avis avec impatience !

Partager l'article :

Au programme du jour :

  • Qu’est-ce qu’une émotion ?
  • Contrôler ses émotions négatives.
  • Vivre pleinement ses émotions positives.
  • Améliorer sa santé.
  • Comprendre ses émotions.
  • Vivre ses émotions.
  • Travailler sur la source du problème.
  • Lâcher prise.
  • Résumé.
  • Aller plus loin.

Pourquoi apprendre à gérer ses émotions ?

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Qu’on se le dise, il existe autant de définition sur les émotions que de personne qui en parle… Avoir une définition claire et précise est devenue chose rare.

C’est pour cette raison que j’ai choisi de prendre celle d’Aristote, ( Aristote est un philosophe grec de l’Antiquité. Il est avec Platon, dont il a été le disciple à l’Académie, l’un des penseurs les plus influents que le monde occidental ait connu. )

Aristote, défini les émotions comme « tous ces sentiments qui changent l’homme en l’entraînant à modifier son jugement et qui sont accompagnés par la souffrance ou le plaisir »

  • affectives (accent sur la perception d’activation physiologique et (ou) la valeur hédonique) ;
  • cognitives (accent sur l’évaluation cognitive et (ou) les processus de labellisation) ;
  • situationnelles (accent sur les situations susceptibles de déclencher l’émotion) ;
  • physiologiques (accent sur les mécanismes physiques internes de l’émotion) ;
  • comportementales (accent sur les réponses émotionnelles observables de l’extérieur) ;
  • axées sur les effets perturbateurs (accent sur les effets dysfonctionnels de l’émotion) ;
  • adaptatives (accent sur les effets organisateurs ou fonctionnels de l’émotion) ;
  • multicomponentielles (accent sur les diverses composantes interconnectées de l’émotion) ;
  • restrictives (différenciant l’émotion d’autres processus psychologiques) ;
  • motivationnelles (accent sur la relation entre émotion et motivation).

Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, je vous invite à lire cet article sur ce qu’est une émotion.

Envie de mieux communiquer avec vos proches, vos amis et même vos collègues de travail ?

Contrôler ses émotions négatives.

Lorsque nous nous sentons tristes, en colère ou autres, nous avons tendance à devenir irritable, irrespectueux envers les autres, ressentir de l’anxiété et parfois même être agressif,

Le problème ne vient pas des émotions en elles-mêmes, mais plutôt des réactions liées à celle-ci.

L’objectif ici n’est pas donc de gérer ses émotions, mais d’apprendre à contrôler nos réactions liées à celles-ci. Qui sont parfois très excessives…

Grâce à ce contrôle, vous ne subirez plus vos émotions négatives, vous le vivrez et apprendrez à maîtriser vos réactions afin d’éviter d’augmenter le mal être qui est en vous.

Avouez-le, on a tous vécu une situation banale qui nous a mis en colère. ( Par exemple, un problème au travail avec un collègue ). Cette colère s’est propagée ( vous êtes entrée à la maison en colère ) et a entraîné des conséquences ( vous vous êtes pris la tête avec votre partenaire ) augmentant notre niveau de colère et d’agressivité. Résultat, le lendemain vous êtes encore énervé et ça recommence… ( Vous en voulez encore plus à votre collègue de travail ).

Si cette colère avait été gérée dès le départ, cela aurait évité cet effet boule de neige.

Vivre pleinement ses émotions positives.

On parle très souvent des émotions négatives et des réactions que l’on peut avoir à cause de celles-ci.

Cependant, il existe également des émotions positives, des émotions très fortes, apportant joie et bonheur au quotidien.

Nous en vivons tous, et ce, à différente intensité. Cela peut provenir d’un moment de bonheur, d’un moment en famille/amis, d’une bonne nouvelle, d’un succès ou tout simplement d’un bon moment passé.

Le problème, c’est que parfois nous bridons ces émotions positives car nous ne sommes pas tout à fait là. Notre corps est dans le moment présent, mais notre esprit est ailleurs… ( Dans les souffrances du passé, ou alors en train de stresser pour le futur ).

C’est pour cette raison qu’il est important d’apprendre à gérer ses émotions pour les vivres pleinement et intensément.

Améliorer sa santé.

Depuis 3 000 ans, la médecine chinoise associe les émotions aux 5 organes vitaux. Les émotions mal gérées peuvent apporter des dysfonctionnements physiologiques, et inversement. Le corps et l’esprit sont indissociables, l’équilibre de l’un dépend de l’autre.

  • La colère est associée au foie;
  • l’anxiété est associée au poumon;
  • les soucis sont associés à la rate;
  • la tristesse est associée au poumon;
  • la peur est associée aux reins;
  • la joie est associée au cœur;

Également, il y a de nombreuses études qui démontrent que le mauvais stress peut avoir des conséquences sur le rythme cardiaque, sur l’hypertension artérielle ou encore des problèmes gastriques. Sans parler des troubles du sommeil.

A l’inverse, sourire aurait des bienfaits pour le visage, le cœur ou encore la durée de vie.

Pour résumer :

Comment gérer ses émotions ? Voyons ensemble pourquoi et surtout comment gérer ses émotions quotidiennement ?

Comment gérer ses émotions ?

Comprendre ses émotions.

Avant tout, il faut déjà comprendre vos émotions.

Pour cela, je vous propose deux choses :

  • Observer vos émotions.
  • Analyser vos émotions.

Observer vos émotions.

En effet, si vous ne savez pas que vous êtes triste, en colère ou encore anxieux, vous ne pourrez pas le gérer.

Avant de vouloir gérer ( ou apprendre à gérer ) une émotion, il faut encore être conscient de celle-ci.

Alors voici ce que je vous propose, lorsque vous avez l’impression d’avoir des réactions inhabituelles ( agressivité, irritabilité, mauvaise humeur ou autres ), posez vous 2 minutes et réfléchissez à pourquoi vous êtes ainsi. Etes-vous triste ? En colère ? Anxieux ou tout simplement fatigué ?

N’hésitez pas à persévérer, apprendre à reconnaître ses émotions prend du temps. De plus, nous évoluons et nos réactions sont amenées à changer. C’est donc un travail quasiment quotidien.

Cela peut paraître basique, mais ce n’est pas toujours le cas. Autant, quand arrive un drame, nous savons pourquoi nous sommes tristes, autant parfois, l’anxiété est ressenti de façon inconsciente. Il arrive régulièrement qu’une anxiété ressentie au réveil ou la nuit soit en fait dûe à un événement futur.

Analyser vos émotions.

Une fois que vous avez compris vos réactions et reconnu une émotion, il faut encore savoir à quoi elle dû.

Comme dit plus haut, s’il est assez facile de savoir pourquoi vous êtes triste, ce n’est pas forcément le cas d’autres émotions comme la colère ou l’anxiété.

Ici, je vous propose de vous poser 5 minutes et de réfléchir aux différents éléments de votre journée et des journées précédentes.

Le but ici étant de trouver la source du problème afin de pouvoir le régler.

Vivre ses émotions.

Autant le stoïcisme peut être une bonne idée, autant il faut vivre ses émotions pour les libérer.

Les émotions ne demandent qu’une seule chose : s’exprimer.

Le problème, c’est que nous avons tendance à les bloquer, les empêcher de sortir et les garder enfoui en nous. Nous allons donc à l’encontre même de la nature de nos émotions.

Du coup, nous les gardons en nous et les subissons sur le long terme.

Au lieu de ça, je vous invite à les vivre pleinement et à les laisser sortir.

Si vous êtes triste, pleurer, ne jouez pas au plus fier, laissez vos larmes couler un bon coup. Si elles veulent sortir, c’est que vous en avez besoin.

Pour partir dans des émotions positives, ne gardez pas votre joie en vous, cela va vous provoquer un mal être. Un trop plein d’émotions positives peut être très fatiguant et très anxieux. Si vous vous sentez heureux, exprimez à fond votre joie. Même si cela gêne les autres. ( On se fiche de l’avis des autres, encore plus de leur négativité ).

Attention, vivre ses émotions est parfois très fatigant, on appelle cela la fatigue émotionnelle.

Travailler sur la source du problème.

J’ai l’impression de me répéter tellement c’est logique, mais dès qu’un problème survient ( quel qu’il soit ), il faut travailler sur la source du problème pour qu’il disparaisse.

Comme vu dans la partie comprendre vos émotions, vous devez maintenant savoir quelle est la source de vos émotions négatives.

Il ne reste donc plus qu’à travailler sur la solution du problème ! Une fois celui-ci résolu, vous ne devrez plus ressentir d’émotion négative à cause de celui-ci.

Attention, souvent, le travail est la source majeure des problèmes et entrainent donc son lot d’anxiété et d’émotions négatives.

D’ailleurs, voici un article sur comment améliorer vos relations professionnelles.

Lâcher prise.

Et puis parfois, il y a des problèmes dont vous ne pouvez résoudre la solution vous-mêmes. Et cela peut être énormément stressant !

A titre personnel, il y a peu, mon livre a enchaîné les ruptures de stocks sur la plateforme d’Amazon.

Ce n’était pas de mon fait, et je ne pouvais régler le problème moi même. La solution ? Attendre que la plateforme règle le problème…

Cependant, j’ai eu beaucoup d’émotions négatives qui sont montées. ( De la frustration, de la colère envers eux, du stress, de la peur etc… ).

Je ne pouvais donc pas régler le problème et ainsi vider la source de mes émotions négatives.

Alors j’ai décidé de simplement lâcher prise. Et ce, de deux façons.

La première a été de me dire : “ de toutes manières, je n’y peux rien… ”

Une fois cela compris et ancré, j’ai dû faire preuve de patience pour que le problème se règle de lui-même.

La seconde, a été de gérer mes émotions. Pour cela, j’ai commencé par faire quelques méditations régulières pour vider mon esprit. Ensuite, j’ai passé un week-end avec des amis et ma partenaire afin de passer du bon temps, de relativiser et de couper avec mes émotions négatives liées à ce problème. Pour finir, quand j’avais des phases de prise de tête avec leur équipe ( rendez-vous téléphonique pour régler la situation ), je ne me sentais pas dans mon assiette et souvent en colère. Alors je prenais mes basquettes et j’allais courir pour me vider la tête.

Relativiser, c’est aussi exprimer de la gratitude envers ce que l’on a et éviter ainsi de stresser pour le futur. Cela peut être une très bonne façon de vous reconnecter avec le présent et les émotions positives afin de lâcher prise sur les problèmes/émotions négatives.

Pour résumer :

Comment gérer ses émotions ? Voyons ensemble pourquoi et surtout comment gérer ses émotions quotidiennement ?

Conclusion

Résumé.

Pourquoi apprendre à gérer ses émotions ?

  • Contrôler ses émotions négatives.
  • Vivre pleinement ses émotions positives.
  • Améliorer sa santé.

Comment gérer ses émotions ?

  • Comprendre ses émotions.
  • Vivre ses émotions.
  • Travailler sur la source du problème.
  • Lâcher prise.

Aller plus loin.

Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

De mon côté, je vous propose deux choses :

  • Me faire un retour en m’envoyant un e-mail, en commentant ou en m’envoyant un message privé sur les réseaux-sociaux.
  • En partageant l’article pour aider le plus grand nombre.

Rejoignez les 2 000 abonnés de la communauté :

Articles de blog en avant premières, contenus uniques et j’en passe… Nous envoyons nos contenus dans l’objectif de vous aider à vous développer personnellement.