Comment ne pas en faire une affaire personnelle ?

Comment ne pas en faire une affaire personnelle ? Parfois la critique est dure et fait mal, mais il ne faut surtout pas en faire une affaire personnelle.

Comment ne pas en faire une affaire personnelle ? Parfois la critique est dure et fait mal, mais il ne faut surtout pas en faire une affaire personnelle.

Intro

On a tous subi les foudres de quelqu’un d’autre.

Parfois la critique est constructive, mais dans la majorité des cas, il s’agit de méchanceté gratuite.

C’est difficile à comprendre, mais il faut savoir que c’est de leur fait, leur faute, leur problème et non le vôtre.

Vous ne devez surtout pas en faire une affaire personnelle !

Le problème, c’est qu’il est facile à dire, mais en pratique…

Dans cet article, j’ai décidé de parler de comment ne pas en faire une affaire personnelle.

D’ailleurs, je vais commencer par vous expliquer ce qu’est une affaire personnelle.

Ensuite, je vais vous montrer comment ne pas en faire une affaire personnelle.

Bonne lecture !

PS : J’attends votre avis avec impatience !

Partager l'article :

Au programme du jour :

  • Deuxième accord toltèque : Ne pas en faire une affaire personnelle.
  • Pourquoi ne pas en faire une affaire personnelle ?
  • Les 4 accords toltèques.
  • Prendre du recul.
  • Comprendre ses souffrances.
  • Vous n’êtes pas responsable des autres.
  • Lâcher prise !
  • Résumé.
  • Aller plus loin.

Ne pas en faire une affaire personnelle.

Deuxième accord toltèque : Ne pas en faire une affaire personnelle.

Ne pas en faire une affaire personnelle est le deuxième accord toltèque du livre les 4 accords toltèques.

Quand quelqu’un dit du mal de nous, nous critique, nous insulte ou même nous fait une crasse, nous le prenons trop à cœur.

Si nous aimons être valorisé, aimé et ressentir le bonheur, nous détestons être malmené, critiquer ou humilier.

Pourtant, il faut savoir que ce n’est pas de notre fait, et que dans la majorité des cas, il s’agit de méchanceté gratuite.

Admettons que vous soyez quelqu’un de sportif.

Lorsque quelqu’un vous critique sur vos performances sportives, la question à se poser est celle-ci : “ Est-ce un ami, mon coach ou un sportif bien plus performant que moi ? “

Si oui, il s’agit sûrement d’une critique dans l’objectif de vous faire progresser, même si la forme n’y est pas.

A l’inverse, si la réponse est non, il s’agit assurément de jalousie

Envie de mieux communiquer avec vos proches, vos amis et même vos collègues de travail ?

Pourquoi ne pas en faire une affaire personnelle ?

Comme vu précédemment, cette méchanceté gratuite n’est clairement pas de votre fait, et vous n’y êtes pour rien.

En effet, souvent il s’agit de jalousie. C’est le reflet de l’échec de cette personne qui lui est renvoyée en pleine figure et qui lui fait mal ! Une souffrance telle qui le fait réagir.

Parfois cette personne va réagir de façon positive, se donner les moyens de réussir et s’en sortir.

Cependant, dans bien de cas, cette personne va plutôt nier cette éventualité et se trouver des excuses. ( Il a réussi parce que ci ou ça, moi j’ai pas réussi parce que ci ou ça… ).

Le problème, c’est que ces médisances de personnes ultras-toxiques vous font tout de même souffrir. Non pas parce que c’est vrai, mais parce que c’est une atteinte envers vous et envers votre égo.

Or, votre égo n’a pas à souffrir de ce qui n’est pas vrai.

Et dans un sens, vous êtes responsable de votre mal être, car au lieu d’ignorer cette personne ,vous prenez à cœur ce qu’il vous dit ou vous a fait.

Malheureusement, vous n’êtes pas responsable des autres et de ce qu’ils font, par contre, vous êtes responsable de la façon dont vous réagissez à ces atteintes.

Alors pensez-y lorsque quelqu’un vous fait du mal, mérite-t-il vraiment votre attention ? La réponse est non…

Les 4 accords toltèques.

Dans le premier paragraphe, j’ai parlé du livre les 4 accords toltèques.

Ce livre est écrit par Don Miguel Ruiz, fils de guérisseuse du Mexique et petit-fils de natural (chaman). Après des études de médecine, une rencontre avec la mort (NDE) et une expérience extracorporelle ont transformé sa vie. Depuis, Don Miguel Ruiz se consacre à la maîtrise de la sagesse ancestrale des toltèques. Son enseignement rencontre un immense succès aux États-Unis et atteint maintenant l’Europe.

Je recommande ce livre pour une raison simple, il propose 4 cas pratiques pour améliorer son quotidien.

Et je ne vous parle pas de cas pratiques qui vous aideront dans 5 ans, non, vous pouvez appliquer ces 4 “ accords “ et voir un changement dès maintenant sur votre bonheur et votre quotidien.

Et je ne vous parle pas non plus d’un exercice compliqué, non, il s’agit de 4 concepts simples à mettre en place. Même si sur le long terme, on s’aperçoit vite que ce n’est pas si simple que ça de toujours les respecter.

Quant à mon avis, je trouve qu’il est assez facile à lire, plutôt court et il va à l’essentiel en montrant de bons exemples.

Cependant, si vous avez l’esprit un peu fermé à la spiritualité, vous risquez d’être un peu intimidé au départ.

Pour aller sur un avis un peu plus personnel, c’est un livre qui a réellement changé ma vie.

Cela m’a permis de m’apaiser, de m’ouvrir et de me protéger de moi-même et des autres.

Pour finir, Il est composé de 4 accords :

Que votre parole soit impeccable.

Parlez avec intégrité. Ne dites que ce que vous pensez. Évitez d’utiliser des mots à l’encontre de vous-même ou de célébrer sur les autres. Utilisez le pouvoir de vos mots avec vérité et amour.

Ne pas en faire une affaire personnelle.

Vous n’êtes pas responsable des actions d’autrui. Ce que les autres disent et font est une projection de leur propre réalité, leur propre rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre les opinions et les actions des autres, vous n’êtes pas victime de souffrance inutile.

Ne faites aucune supposition.

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer ce que vous voulez vraiment. Communiquez avec les autres aussi clairement que vous le pouvez afin d’éviter les malentendus et les drames. Avec ce seul Accord, vous pouvez complètement transformer votre vie.

Faites toujours de votre mieux.

Quelles que soient les circonstances, faites toujours de votre mieux et vous éviterez la culpabilité, la frustration et les regrets. Votre mieux peut changer d’instant en instant, il sera différent selon si vous êtes en bonne santé ou malade.

Si vous souhaitez le commander : les 4 accords toltèques.

Pour résumer :

Comment ne pas en faire une affaire personnelle ? Parfois la critique est dure et fait mal, mais il ne faut surtout pas en faire une affaire personnelle.

Comment ne pas en faire une affaire personnelle ?

Prendre du recul.

La première chose à faire, dans toutes les situations, est de prendre du recul sur la situation donnée.

En effet, nous avons déjà vu que si quelqu’un vous fait du mal, c’est généralement pas de votre fait, et encore moins de votre responsabilité.

Souvent, il s’agit des peurs, des souffrances, de la honte ou encore n’importe quelles émotions négatives de cette personne. Celles-ci remontent à la surface, lui font du mal, et ressortent sur vous comme pour libérer son hôte.

Cependant, comprendre ça ne résout pas forcément le problème. Ce n’est pas parce que vous avez compris que cette personne est toxique, que ça ne vous affecte pas…

Il est donc important de prendre du recul sur ce genre de situation est de vous poser ces trois questions :

  • Pourquoi cela me fait souffrir ?
  • Suis-je responsable de la situation ou non ?
  • Est-ce que je dois laisser ce problème m’atteindre ou bien lâcher prise ?

Décortiquons cela ensemble :

Comprendre ses souffrances.

Commencez par répondre à la première question : “ Pourquoi cela me fait souffrir ? “.

Pour être honnête avec vous, je pense que c’est la plus difficile des trois questions.

En effet, nos souffrances sont parfois enfouies si profondément en nous que nous en avons à peine conscience.

C’est pour cela que je vous invite à faire un travail d’introspection sur vous mêmes afin de trouver les causes de cette douleur.

D’ailleurs, je vous invite à lire cet article sur d’où vient la souffrance.

Vous n’êtes pas responsable des autres.

Une fois que vous avez trouver la réponse à la première question, il est temps de répondre à la deuxième : “ Suis-je responsable de la situation ou non ? “

Il y a parfois ou nous sommes responsables de ce qui nous arrive. Par exemple, si la personne qui vous fait une crasse ou vous critique a déjà subi bon nombre de vos injures, crasses ou critiques, il est vrai que vous êtes responsable de cette situation.Dans ce cas, il est peut-être temps de crever l’abcès et d’enterrer la hache de guerre. Votre relation est actuellement toxique pour vous deux et vous affecte beaucoup.

A l’inverse, il y a parfois où vous n’êtes responsable de rien du tout, ou pire vous ne connaissez même pas cette personne. Cela arrive souvent avec les haters sur le net… ( Ah ces gentils haters… )

Si vous n’êtes responsable en rien, il est donc temps de lâcher prise et d’ignorer cette personne. ( Bloquer un hater fonctionne relativement bien ).

Lâcher prise !

Pour finir, vous devez vous poser cette question : “ Est-ce que je dois laisser ce problème m’atteindre ou bien lâcher prise ? “ 

Quoi qu’il arrive, et qu’il s’agisse de n’importe quel problème, la réponse sera toujours NON. Oui, il s’agit d’un grand NON !

Pour moi il y a deux façons d’attaquer un problème :

  • Le régler tout de suite et maintenant.
  • Lâcher prise.

Dans tous les cas, je vous invite à faire les deux.

Que vous soyez responsable ou non du problème, si problème il y a, je vous invite à le régler dès maintenant. Soit en contactant la personne, soit en l’ignorant tout simplement. Parfois il vaut mieux jeter que garder pour garder… C’est pareil avec les personnes toxiques.

Ensuite, à vous de lâcher prise sur la situation. Vous ne devez pas en faire une affaire personnelle et vous laisser atteindre par cette situation malsaine.

Je vous encourage donc à respirer un bon coup, relâcher la pression et passer à autre chose.

Pour résumer :

Comment ne pas en faire une affaire personnelle ? Parfois la critique est dure et fait mal, mais il ne faut surtout pas en faire une affaire personnelle.

Conclusion

Résumé.

Vous l’avez compris, le deuxième accord toltèque ( ne pas en faire une affaire personnelle ) est avant tout un état d’esprit pour vous défendre contre les autres.

En effet, si les autres sont méchants, humiliants, agressifs ou autres envers vous, il s’agit que rarement de votre fait. Dans la majorité des cas, cette personne a un problème et se lâche sur vous sans raison.

Alors à chaque fois que vous sentez la moutarde monter ou que vous souffrez à cause d’une personne, posez vous ces 3 questions :

  • Pourquoi cela me fait souffrir ?
  • Suis-je responsable de la situation ou non ?
  • Est-ce que je dois laisser ce problème m’atteindre ou bien lâcher prise ?

 Ne pas en faire une affaire personnelle.

  • Deuxième accord toltèque : Ne pas en faire une affaire personnelle.
  • Pourquoi ne pas en faire une affaire personnelle ?
  • Les 4 accords toltèques.

Comment ne pas en faire une affaire personnelle ?

  • Prendre du recul.
  • Comprendre ses souffrances.
  • Vous n’êtes pas responsable des autres.
  • Lâcher prise !

Aller plus loin.

Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

De mon côté, je vous propose deux choses :

  • Me faire un retour en m’envoyant un e-mail, en commentant ou en m’envoyant un message privé sur les réseaux-sociaux.
  • En partageant l’article pour aider le plus grand nombre.

Rejoignez les 2 000 abonnés de la communauté :

Articles de blog en avant premières, contenus uniques et j’en passe… Nous envoyons nos contenus dans l’objectif de vous aider à vous développer personnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *