Comment ne plus s'énerver pour rien ?

La plus grosse erreur quand il s’agit de communication, c’est de s’énerver pour rien contre son interlocuteur. Alors comment ne plus s’énerver pour rien ?

La plus grosse erreur quand il s’agit de communication, c’est de s'énerver pour rien contre son interlocuteur. Alors comment ne plus s’énerver pour rien ?

Intro

La plus grosse erreur quand il s’agit de communication, c’est de s’énerver pour rien contre son interlocuteur.

Le problème c’est que nous sommes tous différents, avec des habitudes et des points de vue différents, alors c’est normal qu’il y ait des points de discordes. Et souvent on va se prendre la tête pour un point détail souvent anodin.

Du coup, on va déverser notre colère sur quelqu’un sans réelle raison et dire des choses que nous allons regretter après.

Et cela va engendrer du poison dans notre relation et la détruire à petit feu.

Et s’il existait une solution ?

Dans cet article, j’ai donc décidé de parler de comment ne plus s’énerver pour rien ?

D’ailleurs, je vais commencer par vous expliquer pourquoi est-ce qu’on s’énerve pour rien ?

Ensuite, je vais vous montrer comment ne plus s’énerver pour rien ?

Bonne lecture !

PS : J’attends votre avis avec impatience ! D’ailleurs, vous énervez-vous souvent pour rien ou au contraire réussissez-vous à gérer votre colère ?

Partager l'article :

Au programme du jour :

  • S’énerver ne résout rien.  
  • Contredire est une perte de temps !
  • Ce sont vos émotions qui parlent, pas vous.
  • Tout le monde est unique et différent.
  • S’aérer.  
  • Faire du sport.  
  • Méditer.
  • Résumé.
  • Aller plus loin.

Pourquoi est-ce qu’on s’énerve pour rien ?

S’énerver ne résout rien.

Pourquoi est-ce que nous nous énervons lors d’une dispute, d’un moment de désaccord ou d’un débat agité ?

Tout simplement pour relâcher la pression. Vous énerver vous fait simplement du bien, vous crachez votre venin, votre mécontentement et vous vous sentez plus léger d’un coup.

D’accord, mais du coup, comment se fait-il que ça ne marche pas si nous énerver nous fait du bien ?

Simplement car vous ne lâchez pas dans le vide. Vous ne vous énervez pas contre un sac de frappes, ou contre vous-même, non. Vous vous énervez contre votre interlocuteur.

Cela fait donc totalement l’effet inverse. Au lieu de relâcher votre colère, votre pression, vous la transmettez à la personne en face de vous.

Du coup, la discussion s’envenime et votre colère prend le dessus (souvent pour rien d’ailleurs, pour des détails insignifiants).

Au lieu d’échanger sur le problème, vous allez trouver toutes les solutions possibles pour vous sortir de là.

Vous allez critiquer ce que dit votre interlocuteur, faire remonter des souvenirs oubliés depuis longtemps et votre relation va prendre un gros coup.

Alors restez calme :

Je sais à quel point cela peut être difficile, mais vous énerver ne vous mènera à rien. Au mieux, vous allez vous fâcher avec votre interlocuteur, au pire, vous allez détruire votre relation.

BONUS : 3 étapes fondamentales pour mieux communiquer avec vos proches, vos amis et même vos collègues de travail !

[sibwp_form id=1]

Contredire est une perte de temps !

S’il y a bien une chose que les humains détestent, c’est avoir tort.

Prenons comme exemple les débats télévisés sur la politique. D’un côté, un combattant prêt à en découdre avec son adversaire. De l’autre côté, un deuxième combattant qui ne compte pas se laisser marcher dessus. Au centre, un présentateur qui essaie d’arbitrer tant bien que mal.

Le problème ? C’est qu’aucun des deux combattants n’admettra sa défaite. Tant que l’un des deux n’aura pas mordu la poussière, ils continueront à se chamailler sur un sujet.

Le pire, c’est que les deux sont persuadés d’avoir raison. Et pire encore, des fois ils débattent sur un sujet alors qu’ils ont la même opinion, ils en parlent juste de façon différente.

Pourtant, je reste intimement persuadé qu’il y a du vrai et du faux dans les deux cas

Comme le dit si bien Philippe Claudel dans son livre les âmes grises : « Les salauds, les saints, j’en ai jamais vu. Rien n’est tout noir ni tout blanc, c’est le gris qui gagne. Les hommes et leurs âmes, c’est pareil… T’es une âme grise, joliment grise, comme nous tous… »

Du coup, cela ne fait pas du tout avancer le débat. Quoi qu’il arrive, ils vont sortir de là sans avoir avancé sur le sujet. L’un avec son idée et l’autre, l’idée opposée.

Sauf que, si ça marche bien dans ce genre de débat à la télévision (bah oui, il faut bien faire de l’audience), ce n’est pas du tout le cas dans la vie de tous les jours.
Imaginez qu’avec votre femme vous ayez un point de désaccord, celui-ci va-t-il vous accompagner jusqu’à vos derniers jours ? Je ne l’espère vraiment pas pour vous.

Alors, au lieu de vous crêper le chignon, mettez de l’eau dans votre vin. Arrêtez de vous contredire sans cesse et trouvez un terrain d’entente.

Contredire quelqu’un sans cesse n’a qu’un effet destructeur sur votre relation car les torts sont quasiment toujours des deux côtés.

Ce sont vos émotions qui parlent, pas vous.

À chaque fois qu’une dispute éclate, on se sent obligé de répondre directement, de s’engueuler, et de laisser sortir toute la pression.

Alors que finalement, ce qui sort ce sont nos émotions, et il faut avouer qu’on se sent soulagé une fois que tout est sorti. Sauf qu’on brise également quelque chose.

Quoi ? La relation saine que nous avons avec notre interlocuteur.

Pire que ça, des fois cette personne n’a rien à voir avec votre énervement.

Parce que quand on engueule quelqu’un (par exemple un collaborateur qui a fait une erreur), on relâche juste notre pression sur lui.

Nous sommes en colère puisque à cause de son erreur, c’est nous qui allons être pénalisés et cela peut être au mieux pénible et long à régler ou au pire lourd de conséquences.

À ce moment-là, la pression monte, nous perdons nos moyens car nous ne savons pas à l’instant T comment régler le problème. Du coup, notre cerveau ne sachant pas expliquer le problème nous fait ressentir de la colère.

Et le meilleur moyen de l’évacuer, c’est sur quelqu’un…

C’est pour cette raison que depuis quelques années (me mettant facilement en colère), j’ai pris la décision de prendre du recul.
Souvent, quand je sens que la moutarde me monte au nez, j’arrête ce que je suis en train de faire et je vais soit courir soit marcher pour m’aérer.

Cela me décontracte, me fait sortir de la pression, la colère s’en va, je prends le temps de réfléchir et je reviens la tête vide et parfois avec une solution.

Souvent, le problème est bien moins compliqué que l’on ne le croit.

D’ailleurs, je vous invite à lire notre article sur comment gérer vos émotions.

Pour résumer :

La plus grosse erreur quand il s’agit de communication, c’est de s'énerver pour rien contre son interlocuteur. Alors comment ne plus s’énerver pour rien ?

Comment ne plus s’énerver pour rien ?

Tout le monde est unique et différent.

Je ne vais pas vous écrire un grand pavé pour vous l’expliquer, cela prendrait trop de temps et ne serait pas forcément pertinent pour vous.

À l’inverse, je vais vous proposer un exercice, à la fois simple et complexe.

Prenez une feuille de papier et marquez en titre : « Je suis unique ! »

Attention, ça doit être en gros, en gras et bien visible ! Surligné, souligné, en rose flashy s’il le faut, mais ça doit attirer votre attention.

Ensuite, listez avec le plus de sincérité possible :

  • Vos qualités.
  • Vos défauts.

Une fois ceci fait, attendez quelques jours, et relisez cette feuille, retravaillez là, afin d’être sûr et certain que ce soit vrai et non une façade. C’est d’ailleurs sûrement ce travail de relecture qui est le plus complexe, car vous allez devoir réfléchir à votre sincérité et à vos VRAIS défauts et qualités.

Pour finir, attendez encore quelques jours puis commencez à écrire cette phrase : Je suis unique parce que…

Une fois celle-ci écrite, relisez-la, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle fasse sens pour vous.

La mienne à titre d’exemple :

« Je suis unique parce que, malgré mon gros manque de confiance en moi et mon besoin constant d’évacuer la pression quand elle est trop présente – ce qui me handicape assez régulièrement je l’avoue – j’ai ce désir ardent d’aider les autres. Une valeur qui m’anime et qui est ancrée au plus profond de moi. D’ailleurs, c’est pour cette raison que j’ai été gendarme, que je suis bénévole auprès d’une association (je m’occupe de leur communication) et que j’ai écris un livre sur le développement personnel ! (d’ailleurs j’ai plusieurs projets de livres en cours) »

Et vous, alors ? Ce serait d’ailleurs sympathique de recevoir vos phrases à ce sujet. Alors, n’hésitez pas à me les envoyer sur les réseaux sociaux, ce sera un grand plaisir pour moi de vous répondre et de voir que vous avez été aussi loin dans mon livre.

Et puis maintenant posez-vous quelques minutes et dites vous ceci : “ Si je suis unique, avec mes défauts mais aussi mes qualités, n’est-ce pas le cas de mon/ma partenaire, mes proches, mes amis, mes collègues de travail etc… ? “

Vous savez, nous faisons tous de notre mieux pour vivre notre vie et c’est loin d’être facile tous les jours. Alors gardez l’esprit ouvert et ne vous énervez plus contre les autres parce qu’ils sont différents de vous.

Prenez plutôt le temps de les aider. Ils en seront reconnaissants !

D’ailleurs, comprendre cela est la base de toutes les communications. Sans cela, vous aurez du mal à mieux communiquer avec les autres.

S’aérer.

Quand on y repense, il n’y a pas de meilleures façons pour lâcher prise que les vacances. Vous savez, le genre de vacances où l’on s’évade mentalement, où l’on pose notre charge mentale et « on verra ça une prochaine fois ».

Et quand notre vie devient difficile, c’est l’une des meilleures choses à faire. Tout couper, souffler un coup, et revenir en forme.

Pour cela, il y a plusieurs possibilités :

  • Partir en vacances.
  • Partir en week-end.
  • S’aérer pendant quelques heures.

La première est la meilleure, mais elle n’est pas facile à faire. Désolé de vous dire ça, mais vous ne pouvez pas partir en vacances tous les mois. Par contre, couper pendant une semaine ou deux est vraiment bon pour la santé et pour le moral. Je ne vous fais pas un dessin, vous êtes déjà au courant.

La seconde est plus simple à mettre en place et très reposante. Vous prenez vos valises, et hop, on part en week-end en amoureux, avec les enfants ou même en solitaire. On découvre un nouveau paysage, on se relaxe, on souffle un coup et on prend du plaisir.Enfin, on n’a pas toujours le temps ni les moyens financiers de partir régulièrement en vacances ou en week-end.

Heureusement, il existe une autre solution : prendre du temps pour vous.
Cela dépend évidemment de ce que vous aimez faire, mais cela peut être : Faire du sport avec des amis. Aller au spa/massage. Se balader en forêt. Prendre son après-midi pour jouer avec vos enfants.

Et j’en passe…

Le but étant simplement de couper les ponts avec les tracas du quotidien et de prendre du plaisir afin de revenir avec force.

Faire du sport.

Il existe une multitude de sports, et je ne vous invite pas forcément à faire des sports extrêmes ou très durs physiquement.

Il y a des sports pour tout le monde et il y en a forcément qui vous plaisent, faut-il encore le trouver vous allez me dire.

Mais je reste persuadé que vous aimez au moins un sport.

Voici quelques exemples auxquels on ne pense généralement pas : la marche, les sports automobiles, la danse, le canoë-kayak, le tir sportif, la plongée sous-marine…

Pour moi, le sport est très important pour deux raisons, cela permet de :

  • S’évader et faire du bien à votre corps.
  • Faire des rencontres et passer du bon temps avec des amis.

Les rencontres pendant le sport sont géniales, car en général, elles sont durables.

Méditer.

Le terme méditation désigne une pratique mentale qui consiste généralement en une attention portée sur un certain objet, au niveau de la pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens), des émotions, du corps.

Dans une approche spirituelle, elle peut être un exercice voire une voie de réalisation du Soi et d’éveil.

De notre côté, nous allons oublier l’approche spirituelle qui est très intéressante, mais qui n’est pas pour tout le monde (il faut être un minimum ouvert sur la spiritualité pour ça).

Par contre, vous pouvez facilement travailler sur votre pensée et faire ce que l’on appelle : « un retour au calme » ou « se vider l’esprit ».

L’exercice est simple et à la portée de tout le monde. Même des enfants.

Commencez par vous mettre dans une position agréable, que vous pouvez garder de nombreuses minutes sans avoir de douleurs ou d’inconfort (assis ou allongé en général).

Ensuite, fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration.

Inspirez pendant trois secondes, gardez votre respiration trois secondes et soufflez pendant trois secondes.

Faites cette opération 10, 20, 30, 50 fois, jusqu’à ce que vous vous sentiez calme et reposé.

Au début, vous allez avoir des pensées qui vont arriver, et je vous invite à les chasser en vous disant : « Non, je ne veux pas penser à ça » et ensuite vous reconcentrer sur votre respiration.

Vous pouvez également compter les secondes dans votre tête afin d’être le plus concentré possible sur votre respiration, vos pensées vont petit à petit s’en aller et votre esprit va se vider.

Une fois l’esprit entièrement vide, vous allez sentir un soulagement, une sensation de légèreté et de lâcher prise.

La méditation est très pratique, car elle est relativement rapide et vous pouvez la faire pratiquement n’importe quand et où.

Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, voici un article sur comment méditer lorsqu’on est débutant.

Pour résumer :

La plus grosse erreur quand il s’agit de communication, c’est de s'énerver pour rien contre son interlocuteur. Alors comment ne plus s’énerver pour rien ?

Conclusion

Résumé.

Pour finir, je pense sincèrement que si vous voulez détruire une relation, le meilleur moyen est de vous énerver contre cette personne. La colère est un poison qui s’infiltre partout et qui détruit tout tel de l’acide.

Vous devez donc prendre du recul sur toutes ces situations où vous sentez que vous allez exploser. Dans la majorité des cas, nous nous énervons sur quelqu’un qui n’a rien à voir avec la situation génératrice de colère…

Alors prenez le temps d’aller relâcher cette colère et cette pression intérieure forte puis revenez comme si de rien n’était. Vous vous sentirez beaucoup mieux.

C’est pour cette raison que j’ai décidé d’écrire cet article et que je vous invite fortement à mettre en pratique ces quelques conseils. Vous verrez, vous vous sentirez beaucoup mieux après

PS : J’attends votre avis avec impatience ! D’ailleurs, vous énervez-vous souvent pour rien ou au contraire réussissez-vous à gérer votre colère ?

Pourquoi est-ce qu’on s’énerve pour rien ?

  • S’énerver ne résout rien.  
  • Contredire est une perte de temps !
  • Ce sont vos émotions qui parlent, pas vous.

Comment ne plus s’énerver pour rien ?

  • Tout le monde est unique et différent.
  • S’aérer.
  • Faire du sport.  
  • Méditer.

Aller plus loin.

Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

De mon côté, je vous propose deux choses :

  • Me faire un retour en m’envoyant un e-mail, en commentant ou en m’envoyant un message privé sur les réseaux-sociaux.
  • En partageant l’article pour aider le plus grand nombre.

Rejoignez les 2 000 abonnés de la communauté :

Articles de blog en avant premières, contenus uniques et j’en passe… Nous envoyons nos contenus dans l’objectif de vous aider à vous développer personnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *