Comment améliorer ses relations professionnelles ?

Comment améliorer ses relations professionnelles au quotidien ? Voyons ensemble les obstacles des relations professionnelles et comment y remédier.

Comment améliorer ses relations professionnelles ?

Intro

On ne va pas se mentir, tous les jours on entend des gens se plaindre de leur travail.

Et c’est vrai que l’ambiance au travail est parfois très compliquée.

Il y a de nombreux obstacles aux relations professionnelles, notamment liés à l’anxiété, le mauvais management ou encore la jalousie.

Cependant, voyons ensemble comment améliorer ses relations professionnelles au quotidien.

Dans un premier temps, je vais vous parler des principaux obstacles aux relations professionnelles.

Dans un second temps, je vais vous montrer comment s’en prémunir en améliorant ses relations professionnelles.

Partager l'article :

Au programme du jour :

  • La jalousie.
  • Le mauvais management.
  • La timidité.
  • Anxiété.
  • Le respect.
  • La gestion de ses émotions.
  • La bienveillance.
  • Éviter les personnes toxiques.
  • Résumé.
  • Aller plus loin.

Les principaux obstacles des relations professionnelles.

La jalousie.

On ne va pas se mentir, mais dans le monde du travail, absolument tout peut devenir un sujet de tension.

Que ce soit les salaires, les décisions, les opinions ou encore les travaux de groupes, tout est un sujet à dispute / échange houleux.

Et c’est même bien pire lorsque la jalousie s’en mêle.

Il est vrai que parfois il y a des inégalités et que ça peut toucher quelqu’un au plus profond de lui et de son égo. Notamment quand il s’agit des salaires et de la méritocratie.

Sauf qu’être jaloux des autres vous fait surtout du mal à vous. Lorsqu’on est jaloux de quelqu’un, on subit cette négativité et cette jalousie, on voit le mal partout alors que l’autre personne n’y est pour rien.

Pour moi, il existe deux solutions pour remédier à la jalousie :

Communiquer dessus.

Cela permet de trouver des solutions aux problématiques. Si vous percevez une injustice à votre encontre, vous pouvez très bien en parler à votre manager. Il y a de grande chance qu’il la règle.

Lâcher prise.

La vie n’est pas toujours juste, et l’herbe est parfois plus verte ailleurs. Certes, mais ce n’est pas parce que votre collègue touche 50€ de plus par mois qu’il faut se mettre dans tous ses états et ruiner son bonheur. Il y a des choses plus importantes dans la vie.

Envie de mieux communiquer avec vos proches, vos amis et même vos collègues de travail ?

Le mauvais management.

Manager est un métier, une compétence qui s’apprend et qui se pratique au quotidien.

On voit très souvent des managers issus du “ terrain “. Ils sont en général très bons dans leur cœur d’activité, mais pas forcément de bon manager car le management est une compétence à part.

Pour être un bon manager il faut avoir le sens des priorités, développer de l’empathie, prendre le temps d’aider et d’écouter les autres et tout cela n’est pas une chose simple.

Par contre, cela s’apprend. Il existe d’ailleurs des centaines de livres sur le sujet…

Le problème d’un mauvais management c’est qu’il peut nuire à toute l’équipe voire toute l’entreprise. A cause de cela, certains vont perdre en motivation et d’autres risque de faire des burn out.

Le management est l’un des piliers de la gestion d’une entreprise, alors il ne faut surtout pas le négliger.

D’ailleurs, voici un article intéressant expliquant que le mauvais management est le pire ennemi de la productivité.

La timidité.

Ce n’est pas toujours simple de s’intégrer dans une équipe déjà soudée. Surtout quand on est le petit nouveau et que personne ne nous connaît.

Alors si on est timide, on est pas prêt d’être accepté par le groupe.

Il est donc primordial de sortir de sa zone de confort et d’aller vers les autres. D’essayer d’échanger avec eux, d’apprendre à les connaître et de passer du bon temps avec ses collègues.

Pour ceux qui sont vraiment timide, vous pouvez profitez des moments creux ( comme la pause café ) pour échanger avec une seule personne et apprendre à la connaître. N’essayez pas de prendre la parole devant un groupe si vous n’êtes pas à l’aise.

Le deuxième point que je souhaite aborder sur la timidité, c’est le fait de ne pas oser.

Vous savez, ne pas oser demander un jour de congé, ne pas oser proposer une idée, ne pas oser proposer sa solution etc…

Tant de choses qui peuvent vous aider, aider les autres ou encore être très profitable à l’entreprise, mais que vous n’osez pas dévoiler par peur de la réaction des autres.

N’hésitez pas à sortir de votre zone de confort, à croire en vos capacités et à oser !

D’ailleurs, si vous voulez aller plus loin sur le sujet, je vous invite à lire notre article sur comment croire en soi.

Anxiété.

L’anxiété et le stress font partie intégrante de n’importe quel métier. En particulier certains qui sont constamment dans l’urgence. ( Service de santé, pompier, police, gendarme etc… )

Le problème, c’est que l’anxiété est souvent destructrice pour tout le monde. Que ce soit au niveau personnel ( risque de burn-out, de dépression etc… Vous connaissez ) mais également au niveau des relations professionnelles. Si c’est votre peur et votre anxiété qui parle, vous risquez de faire des erreurs, de passer vos nerfs sur quelqu’un qui n’a rien demandé ou encore de vous prendre la tête avec quelqu’un par peur de ne pas trouver une solution.

Dans le milieu professionnel, je pense que l’on peut scinder l’anxiété en deux catégories :

L’anxiété liée aux tâches.

Il y a des tâches qui sont difficiles, aussi bien physiquement que mentalement, et peuvent apporter un lot d’anxiété avec. ( Souvent lié à la peur de ne pas réussir la tâche ).

Souvent, la meilleure solution est de lâcher prise sur la tâche en question. A part si vous êtes médecin, il y a très peu de chance que vous ayez la vie de quelqu’un entre les mains et donc chaque erreur est rattrapable.

Sinon, vous pouvez méditer pour être dans l’instant présent, vous concentrer sur votre tâche et laisser les émotions parasites à l’extérieur le temps que vous réalisiez votre tâche.

L’anxiété liée au management.

Celle-ci est compliquée puisque vous ne pouvez pas y faire grand-chose si vous êtes managé.

En effet, une mauvaise gestion et un management laborieux peut être une dose d’anxiété intense pour tous les membres de l’entreprise.

A titre personnel, je déteste faire les choses à l’arrache, au dernier moment, dans l’urgence et sous pression. Évidemment, parfois nous n’avons pas le choix, mais la majorité des urgences peuvent être traitées en amont et ainsi éviter l’anxiété. De manière générale, il s’agit plus d’un problème de gestion du temps que d’une urgence véritable.

Pour résoudre ce problème, j’ai tendance à dire les choses ouvertement aux personnes qui ne savent pas gérer leur temps / leur emploi du temps. Ce n’est pas forcément une bonne chose car c’est source de tension, mais je pars du principe que je n’ai pas à subir les problèmes des autres.

D’ailleurs, vous pouvez également faire du mieux que vous pouvez. Ce n’est pas parce que quelqu’un subit la pression de ses erreurs de gestion que vous devez subir les siennes. Si vous recevez une fausse tâche urgente alors que vous êtes en train de faire une tâche importante, n’hésitez pas à prioriser vos tâches. Celle que vous faites et sûrement plus importante que celle que l’on vous donne à l’arrache au dernier moment.

Pour résumer :

Comment améliorer ses relations professionnelles ?

Comment améliorer ses relations professionnelles ?

Le respect.

Je me répète mais le respect est primordial dans toutes les relations, quelles qu’elles soient.

Également, le respect ne se demande pas mais se donne. Si vous souhaitez être respecté, n’essayez pas de l’imposer mais respectez les autres, et il vous respecterons.

Si ce n’est toujours pas le cas, alors vous pouvez très bien prendre le temps d’échanger avec la personne en question.

Dans la majorité des cas, la personne ne se rend pas compte qu’il vous manque de respect ou que son comportement vous touche.

La gestion de ses émotions.

Comme je l’ai dis plus haut, que ce soit votre anxiété, votre timidité ou encore vos problèmes personnels, vos collègues n’ont pas à le subir.

C’est de votre responsabilité de gérer vos émotions et ce n’est pas parce que rien ne va que vous devez vous défouler sur vos collègues.

Par contre, ils sont généralement de bonnes oreilles. Si vous vous sentez mal, au lieu de ruminer dans votre coin, vous pouvez très bien en discuter avec vos collègues ou votre manager.

Je ne parle pas ici de vous plaindre, mais d’expliquer à ceux-ci pourquoi vous êtes de mauvaise humeur.

Par contre, je vous invite vraiment à ne pas vous énerver sur l’un de vos collègues sans raison. C’est la pire chose que vous pourriez faire.

La bienveillance.

Soyez bienveillant quoi qu’il arrive.

Premièrement, prenez le temps de sourire, de rire et de respirer le bonheur.

Croyez-moi, si vous faites la gueule et que vous semblez aimable comme une porte de prison, il y a peu de chance que les autres viennent vers vous.

A l’inverse, si vous êtes bienveillant avec tout le monde, compréhensif et souriant, les autres hésiteront à deux fois avant de vous la mettre à l’envers. En effet, quand on a rien à perdre, nous n’hésitons pas, par contre, ils ne se risqueront pas à perdre ce que vous faites pour eux.

Deuxièmement, soyez ouvert !

L’ouverture d’esprit est importante dans le cadre professionnelles car nous sommes tous très différents, avec des objectifs différents, des valeurs différentes et des opinions différentes.

Sachant que certains ( une majorité ) ne sont pas heureux au travail voire dans leur vie quotidienne, il faut rester ouvert et comprendre que ce n’est pas toujours simple pour tout le monde.

Alors n’hésitez pas à être ouvert d’esprit et à l’écoute des autres.

Éviter les personnes toxiques.

Et vous vous dites peut-être, oui mais le problème ne vient pas de moi, mais des autres.

C’est vrai que certains sont irrécupérables…

Dans ce cas, évitez les tout simplement. Ignorez les !

Et s’ils viennent tout de même vous déranger, dites leur que vous n’avez pas envie de parler avec eux.

Vous n’avez pas de temps à perdre avec eux.

Attention tout de même, prenez le temps de vous remettre en question. Si vous avez un problème avec tout le monde, le problème vient sûrement de vous et non des autres.

Il est très facile de fuir ses problèmes et ses responsabilités, de faire porter le chapeau aux autres, mais si vous voulez avancer, vous devez les régler par vous même.

Pour résumer :

Comment améliorer ses relations professionnelles ?

Conclusion

Résumé.

Les principaux obstacles aux relations professionnelles.

  • La jalousie.
  • Le mauvais management.
  • La timidité.
  • Anxiété.

Comment améliorer ses relations professionnelles ?

  • Le respect.
  • La gestion de ses émotions.
  • La bienveillance.
  • Éviter les personnes toxiques.

Aller plus loin.

Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

De mon côté, je vous propose deux choses :

  • Me faire un retour en m’envoyant un e-mail, en commentant ou en m’envoyant un message privé sur les réseaux-sociaux.
  • En partageant l’article pour aider le plus grand nombre.

Rejoignez les 2 000 abonnés de la communauté :

Articles de blog en avant premières, contenus uniques et j’en passe… Nous envoyons nos contenus dans l’objectif de vous aider à vous développer personnellement.