La 2ème noble vérité : L’origine souffrance.

Les quatre nobles vérités sont l’un des enseignements fondamentaux du bouddhisme. D’ailleurs, la 2ème noble vérité est l’origine de la souffrance.

La 2ème noble vérité : L’origine souffrance.

Intro

Nous souffrons tout au long de notre vie.

Que la souffrance soit physique, psychologique ou liée à la vieillesse, celle-ci nous touche absolument tous.

C’est malheureusement un fait, et ce n’est pas simple à gérer au quotidien.

Cependant, le Bouddhisme nous donne beaucoup d’espoir en nous expliquant la 3ème noble vérité : “ La souffrance peut cesser ! “

Dans cet article, j’ai donc décidé de parler de la souffrance et la 2ème noble vérité.

D’ailleurs, je vais commencer par vous expliquer ce que signifie les “ 4 nobles vérités “.

Ensuite, je vais vous montrer la 2ème noble vérité.

Bonne lecture !

PS : J’attends votre avis avec impatience !

Partager l'article :

Au programme du jour :

  • La base de l’enseignement de Bouddha.
  • La souffrance.
  • Résumé.
  • Aller plus loin.

Que signifie “ les 4 nobles vérités “ ?

La base de l’enseignement de Bouddha.

Les quatre nobles vérités sont l’un des enseignements fondamentaux du bouddhisme. En effet, après l’Éveil et une longue méditation, le Bouddha décide de transmettre son expérience.

Au cours de ses 45 années d’enseignement, le Bouddha va enseigner le “ dharma “ en 3 grands cycles appelés : “ Les 3 tours de roue “. La roue étant le dharma.

Lors du premier tour de roue, il va enseigner les fameuses quatre nobles vérités. On peut considérer cela comme l’entrée sur le chemin du bouddhisme, le point de départ.

Ces vérités sont la base même du bouddhisme et expriment la loi universelle, dont la compréhension est censée amener à l’Éveil et à la libération.

Les 4 nobles vérités sont :

Envie de mieux communiquer avec vos proches, vos amis et même vos collègues de travail ?

La souffrance.

Les 4 nobles vérités étudient la souffrance qui est la cause du malheur des hommes. Le Bouddha décompose donc la souffrance 4 parties : la souffrance en elle-même, l’origine de la souffrance, la possibilité de cesser de souffrir et le chemin vers l’extinction de la souffrance.

Dans notre air moderne, la souffrance, est le fait d’éprouver une douleur physique ou morale. Celle-ci peut prendre différentes formes comme la mort, la vieillesse, les souffrances physiques ou psychologiques.

Il existe bons nombres de souffrances, cependant, selon le Bouddha, voici les 3 causes principales de souffrances :

  • L’attachement. (la dépendance, l’addiction, le désir abusif)
  • L’aversion. (la répulsion, la haine, le dégoût)
  • L’ignorance. (l’inconscience du fonctionnement de l’esprit humain et la fermeture d’esprit).

Pour résumer :

Les 3 causes principales de souffrances.

La 2ème noble vérité : L’origine de la souffrance.

Après ce constat quelque peu assourdissant auquel nous confronte la 1ère noble vérité, le Bouddha nous invite à aller plus loin dans notre réflexion en découvrant les origines de la souffrance.

En effet, s’il est bon de comprendre la souffrance, vous ne pourrez jamais l’éradiquer si vous n’allez pas en profondeur vous attaquer au problème. Il est donc primordial de comprendre les origines de la souffrance pour éviter de souffrir.

Selon Bouddha : nous souffrons parce que nous nous nourrissons constamment de trois poisons.

Les 3 poisons sont :

  • La passion excessive.
  • L’aversion.
  • L’ignorance.

Le premier poison (trishna) est traduit en français par le mot poison. Cependant, j’ajouterai excessive derrière celui-ci. En effet, être passionné par quelque chose (un sport, votre travail, une activité ou autres) est bien et peut vous apporter beaucoup de bonheur. 

Cependant, en excès cette passion peut se transformer en un désir qui ne s’assouvit jamais et une soif inextinguible. Ceci peut donc alimenter une souffrance profonde liée à une insatisfaction constante qui vous empêche de vivre dans le moment présent et vous projette dans un avenir imaginaire et incertain. Un avenir plein d’espoir qui n’arrivera pas forcément.

Le deuxième poison (dvesa) est traduit en français par le mot aversion. Il fait référence au fait de rejeter loin de soi tout ce qui vous déplait, vous dérange et vous irrite. C’est une sorte de peur de faire face à ce que vous détestez et renforce votre égo et votre malveillance à l’égard de cette chose qui vous déplaît.

Le troisième poison (avidya) est traduit en français par le mot ignorance. L’ignorance peut être découpée en deux parties. ( l’aveuglement et la fermeture d’esprit ).

L’aveuglement vous empêche de regarder dans la bonne direction. Celle-ci est liée à la volonté de préserver votre vision du monde où tout est catégorisé et figé comme bon vous semble.

La fermeture d’esprit vous empêche de vous ouvrir aux autres et au monde. Celle-ci est liée à la volonté de ne pas vouloir écouter les valeurs, les idées et les visions des autres.

Une fois que nous comprenons la 2ème noble vérité, il est beaucoup plus simple d’arpenter le chemin de l’extinction de la souffrance puisque nous savons pourquoi nous souffrons.

Pour résumer :

Quelles sont les 4 nobles vérités du Bouddhisme ?

Conclusion

Résumé.

Ce qui est très intéressant avec ces 4 nobles vérités, c’est qu’elles sont toujours d’actualités et peuvent aider de très nombreuses personnes. (Que ces personnes soient bouddhistes ou non d’ailleurs).

Pour rappel, les 4 nobles vérités sont :

  • La 1ère noble vérité : La souffrance.
  • La 2ème noble vérité : L’origine de la souffrance.
  • La 3ème noble vérité : La souffrance peut cesser.
  • La 4ème noble vérité : Le chemin qui mène à l’extinction de la souffrance.

Aller plus loin.

Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

De mon côté, je vous propose deux choses :

  • Me faire un retour en m’envoyant un e-mail, en commentant ou en m’envoyant un message privé sur les réseaux-sociaux.
  • En partageant l’article pour aider le plus grand nombre.

Rejoignez les 2 000 abonnés de la communauté :

Articles de blog en avant premières, contenus uniques et j’en passe… Nous envoyons nos contenus dans l’objectif de vous aider à vous développer personnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *