La 1ère noble vérité : La souffrance.

Les quatre nobles vérités sont l’un des enseignements fondamentaux du bouddhisme. D’ailleurs, la 1ère noble vérité est la souffrance.

La 1ère noble vérité : La souffrance.

Intro

Nous souffrons tout au long de notre vie.

Que la souffrance soit physique, psychologique ou liée à la vieillesse, celle-ci nous touche absolument tous.

C’est malheureusement un fait, et ce n’est pas simple à gérer au quotidien.

Cependant, le Bouddhisme nous donne beaucoup d’espoir en nous expliquant la 3ème noble vérité : “ La souffrance peut cesser ! “

Dans cet article, j’ai donc décidé de parler de la souffrance et la 1ère noble vérité.

D’ailleurs, je vais commencer par vous expliquer ce que signifie les “ 4 nobles vérités “.

Ensuite, je vais vous montrer la 1ère noble vérité.

Bonne lecture !

PS : J’attends votre avis avec impatience !

Partager l'article :

Au programme du jour :

  • La base de l’enseignement de Bouddha.
  • La souffrance.
  • Résumé.
  • Aller plus loin.

Que signifie “ les 4 nobles vérités “ ?

La base de l’enseignement de Bouddha.

Les quatre nobles vérités sont l’un des enseignements fondamentaux du bouddhisme. En effet, après l’Éveil et une longue méditation, le Bouddha décide de transmettre son expérience.

Au cours de ses 45 années d’enseignement, le Bouddha va enseigner le “ dharma “ en 3 grands cycles appelés : “ Les 3 tours de roue “. La roue étant le dharma.

Lors du premier tour de roue, il va enseigner les fameuses quatre nobles vérités. On peut considérer cela comme l’entrée sur le chemin du bouddhisme, le point de départ.

Ces vérités sont la base même du bouddhisme et expriment la loi universelle, dont la compréhension est censée amener à l’Éveil et à la libération.

Les 4 nobles vérités sont :

Envie de mieux communiquer avec vos proches, vos amis et même vos collègues de travail ?

La souffrance.

Les 4 nobles vérités étudient la souffrance qui est la cause du malheur des hommes. Le Bouddha décompose donc la souffrance 4 parties : la souffrance en elle-même, l’origine de la souffrance, la possibilité de cesser de souffrir et le chemin vers l’extinction de la souffrance.

Dans notre air moderne, la souffrance, est le fait d’éprouver une douleur physique ou morale. Celle-ci peut prendre différentes formes comme la mort, la vieillesse, les souffrances physiques ou psychologiques.

Il existe bons nombres de souffrances, cependant, selon le Bouddha, voici les 3 causes principales de souffrances :

  • L’attachement. (la dépendance, l’addiction, le désir abusif)
  • L’aversion. (la répulsion, la haine, le dégoût)
  • L’ignorance. (l’inconscience du fonctionnement de l’esprit humain et la fermeture d’esprit).

Pour résumer :

Les 3 causes principales de souffrances.

La 1ère noble vérité : La souffrance.

La première des nobles vérités est la base de tout. C’est celle qui marque l’entrée sur le chemin et qui explique le fondement des 4 nobles vérités.

Le Bouddha éveille ses élèves à cette modalité qui est inhérente à l’existence humaine : “ tout est souffrance, de la naissance à la mort en passant par la maladie et la vieillesse. “ 

Pour bien comprendre, commençons par la signification de dukkha en sanskrit :

  • Kha signifie “ ce qui peut tourner “.
  • Dhu indique que cela ne tourne pas normalement. ( Un peu comme si un grain de sable venait enrayer le bon fonctionnement du processus ).

Dans cette 1ère noble vérité, partons d’un principe simple : Nous ne sommes jamais vraiment heureux. Il y a toujours quelque chose qui ne va pas dans notre vie. Ce petit quelque chose qui vient enrayer le bon fonctionnement de notre bonheur…

Par exemple, quand nous sommes heureux dans notre couple/famille, nous regardons ce qui ne va pas dans notre travail, puis quand cela se passe bien dans notre travail, nous ressentons un manque de reconnaissance ou de d’argent, et quand tout va bien de se côté là, nous nous sentons privés de nos libertés, et quand nous nous lançons à notre compte, nous réalisons un manque de sécurité…

Bref, c’est sans fin…

Dans ce premier enseignement, le Bouddha distingue 3 types de souffrances :

  • Le premier type est lié à la naissance, à la maladie, à la vieillesse et à la mort.
  • Le deuxième type est lié à la douleur psychologique. ( La frustration de ne pas obtenir ce que l’on désire, la répulsion d’être uni à ce que l’on déteste, au fait de ne pas savoir ce que l’on souhaite dans notre vie. ).
  • Le troisième type est lié à un mal-être dû au fait que joies et peines vont de pair. ( Aucune situation n’est 100% malheureuse ou 100% heureuse notamment à cause du fait qu’elle ne durera pas. Par exemple, nous pouvons aimer quelqu’un et être heureux à l’idée de l’aimer, mais celle-ci décédera forcément un jour et apportera son lot de malheur et de tristesse  ).

Cette 1ère noble vérité est très importante car elle nous permet de comprendre la souffrance elle-même. Sans cela, nous ne pouvons la combattre et atteindre le chemin qui mène à l’extinction de celle-ci.

Pour résumer :

Quelles sont les 4 nobles vérités du Bouddhisme ?

Conclusion

Résumé.

Ce qui est très intéressant avec ces 4 nobles vérités, c’est qu’elles sont toujours d’actualités et peuvent aider de très nombreuses personnes. (Que ces personnes soient bouddhistes ou non d’ailleurs).

Pour rappel, les 4 nobles vérités sont :

  • La 1ère noble vérité : La souffrance.
  • La 2ème noble vérité : L’origine de la souffrance.
  • La 3ème noble vérité : La souffrance peut cesser.
  • La 4ème noble vérité : Le chemin qui mène à l’extinction de la souffrance.

Aller plus loin.

Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

De mon côté, je vous propose deux choses :

  • Me faire un retour en m’envoyant un e-mail, en commentant ou en m’envoyant un message privé sur les réseaux-sociaux.
  • En partageant l’article pour aider le plus grand nombre.

Rejoignez les 2 000 abonnés de la communauté :

Articles de blog en avant premières, contenus uniques et j’en passe… Nous envoyons nos contenus dans l’objectif de vous aider à vous développer personnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *